Et concrètement ? (une journée type)

La mission consiste à “rendre présent le Christ” au monde. Elle a trois dimensions : la vie personnelle d’union au Christ, la vie fraternelle en communauté, et l’engagement dans l’apostolat.

1-  L’union au Christ

Messe et Liturgie des heures

« L’Eucharistie est le cœur de notre vie. » (Constitutions, n°18)

La messe est au cœur de nos journées – source et sommet de notre vie.  Elle rassemble de manière habituelle toute la communauté.

« Communier à l’Eucharistie, c’est participer à la re-présentation du Sacrifice Rédempteur, c’est accueillir le Seigneur qui s’offre à nous, ou, mieux, nous laissez saisir par le Seigneur qui veut nous unir à lui »  Constitutions, n°18

Louange de Dieu et intercession pour l’Eglise et le monde, la célébration de la Liturgie des Heures (“bréviaire”), rythme nos journées. Nous la chantons en français : office des lectures et Laudes le matin, office du milieu du jour (sexte) à midi, Vêpres le soir. La journée s’achève par la prière des Complies qui ouvre le temps du grand silence jusqu’à l’office du lendemain matin où nous redirons “Seigneur, ouvre mes lèvres”.

« Priant au nom de toute l’Eglise, nous aimons faire éclater, à des heures régulières, ce chant de gloire, cette bénédiction, cette doxologie, par la prière des psaumes… » (Constitutions, n°20)

Adoration

« Prier devant le tabernacle ou devant le Saint-Sacrement exposé, cela signifie que nous nous offrons à l’amour ineffable de Dieu… » (Constitutions, n°21)

Nous assurons chaque jour dans nos lieux de mission au moins 1h d’adoration devant le Saint-Sacrement exposé. La dimension communautaire de l’adoration s’exprime à travers le relais d’adoration (ou par 1h commune si le relais n’est pas possible). Un temps d’adoration nocturne (habituellement une fois par mois) est proposé selon les lieux et communautés.

Messe, offices, adoration sont ouverts à tous ceux qui le veulent.

Lectio divina et étude

« La prière incessante suppose que nous nous ouvrions à la Parole de Dieu dont la lecture est déjà commencement de célébration liturgique, intériorisation en nous du Mystère. » (Constitutions, n°27)

Un temps de prière personnelle sous forme de lectio divina et lectures spirituelles est proposé chaque jour, au moins une heure autant que possible. Temps d’intimité avec le Christ et temps de formation, d’approfondissement de notre foi, c’est aussi un temps missionnaire dans la mesure où il nous enracine plus profondément au cœur du Christ, livré pour le salut du monde.

2 – Une vie fraternelle en communauté

 

« Nous sommes une famille, née telle du Cœur de Jésus » Mère Marie de Saint Pierre (notre fondatrice)

Notre charisme et notre mission ne peuvent se vivre qu’en communauté. A travers la diversité des générations, les repas pris en commun, les rencontres autant que possible quotidiennes avec conversation commune, le travail à plusieurs, nous découvrons la joie et la fécondité de la confiance mutuelle.

«  Plus notre communion au Cœur du Christ est profonde, plus notre regard sur nos sœurs devient le regard même du Christ qui les prévient de son amour qui est miséricorde et s’abaisse jusqu’au plus profond de leur misère. Il nous faut donc les aimer telles qu’elles sont, portant les fardeaux les unes des autres, nous aidant ainsi à vivre en Dieu à travers nos insuffisances dans l’unité de l’amour. » Constitutions n°35

3 – L’engagement dans l’apostolat.

« Discrétion, disponibilité, accueil dans ce que nous avons de plus profond, don gratuit et désintéressé, semblent devoir marquer toutes les activités que nous entreprenons pour travailler au service de l’Eglise » (Constitutions, n°52)

Dans les lieux où nous sommes, nous avons une mission d’accueil, d’écoute, de présence gratuite. Elle est notre mission prioritaire.

Les tâches matérielles dépendent de chaque lieu, et sont vécues en collaboration avec prêtres et laïcs.